Faire face à la thématique du jeu en milieu scolaire

De nos jours, jouer à des jeux est non seulement devenu un hobby important pour les jeunes, mais revêt également un caractère social incontesté. Cela permet, outre le facteur divertissement, de faire des expériences positives, comme par exemple de jouer ensemble ou d’acquérir des compétences en matière de médias. Une consommation excessive peut cependant dissimuler des risques, comme par exemple de négliger les devoirs scolaires ou les contacts sociaux. Au travers des conseils suivants, nous souhaitons vous apporter notre aide sur la thématique du jeu en milieu scolaire.

Conseils relatifs au jeu destinés aux enseignant

Lorsque les enfants ou les jeunes perdent le contrôle de leur propre consommation de jeu, cela peut avoir des répercussions sur l’école. Ils peuvent alors être plus nerveux qu’à l’ordinaire, leurs facultés de concentration peuvent se relâcher, ils peuvent souffrir d’un manque de sommeil dû à un rythme jour-nuit différent et une baisse des performances peut également se produire. Si ces phénomènes apparaissent, il convient alors d’adopter l’attitude suivante:

  • Essayez d’entrer en contact avec l’enfant et informez-le que vous l’avez à l’œil. Demandez-lui comment il voit sa situation actuelle. S’il est capable d’en parler ouvertement, il est éventuellement possible de convenir avec lui d’une méthode qui permette de résoudre le problème. L’idéal serait de motiver l’élève à impliquer ses parents.
  • Si l’enfant ne souhaite pas en parler, faites-lui part de votre inquiétude et de votre intérêt. Si la situation empire fortement, il faut alors impliquer les parents.
onlinesucht gamen
  • Si un/une assistant-e social-e travaille à l’école, discutez avec elle/lui de la marche à suivre.
  • Vous trouverez des informations sur les jeux sur YouTube ou d’autres canaux. Par exemple avec le mot clé «How to play (titre du jeu)».
  • Si des projets scolaires ou devoirs qui offrent un cadre thématique ouvert sont prévus, vous pouvez recommander à l’élève de préparer quelque chose sur le thème du jeu.
  • Impliquer de manière générale les enfants et les jeunes intéressés par les questions techniques à l’école.

Si vous n’avancez pas avec la ou le jeune, vous avez également la possibilité de contacter un service de consultation régional ou les services spécialisés dans la toxicomanie et d’orienter les parents vers des offres d’aide spécialisées.

Conseils relatifs au jeu dédiés aux assistantes/assistants sociaux, aux animatrices/animateurs sociaux et pédagogues socio-culturels

Depuis longtemps maintenant, ordinateurs, consoles de jeu et hotspots WiFi ont fait leur apparition dans les points de rencontre pour jeunes ou dans les foyers. Jouer aux jeux électroniques au sein de structures pédagogiques offre des chances multiples. On aborde les enfants et les jeunes dans une activité de temps libre les intéressant, ce qui permet de les intégrer de manière participative à différentes tâches liées. Ils peuvent par exemple participer à la définition de règles de comportement, ce qui a l’avantage de présenter un caractère intégratif. Dans le travail ouvert avec les jeunes, cette thématique permet également souvent d’aborder les jeunes, qui n’auraient sinon pas forcément trouvé le chemin d’une structure.

Le jeu commun encourage non seulement les aptitudes ludiques, mais bien d’autres encore:

  • Tolérance: La plupart du temps, plus de personnes veulent jouer qu’il n’existe de possibilités de jeu. Les joueurs doivent de ce fait s’organiser entre eux.
  • Esprit d’équipe: La plupart des jeux de coopération exigent et encouragent une démarche coordonnée.
  • Connaissances: Les jeunes apprennent des choses sur les ordinateurs et les médias numériques en général.
  • Communication: Les jeux et les médias numériques peuvent être thématisés dans un cadre productif.

Les règles suivantes ont fait leurs preuves:

  • Les jeunes choisissent eux-mêmes les jeux. La validation PEGI doit cependant être respectée. La signature des parents impliqués dans un projet apporte éventuellement aussi la possibilité de jouer à des jeux en dehors de la limite d’âge.
  • Il faut uniquement jouer à des jeux que l’on joue en s’affrontant ou ensemble contre l’ordinateur.
  • Les heures de jeu et autres règles du jeu doivent être claires et définies au préalable.
  • L’infrastructure doit être mise en place et rangée à nouveau par les jeunes. Elle ne doit pas être disponible en permanence pour que le jeu ne soit pas considéré comme quelque chose de naturel, et que les jeunes ne se concentrent pas trop sur cette activité. Il est de ce fait également judicieux de définir des heures précises auxquelles on peut jouer. Lorsque les jeunes gèrent eux-mêmes des espaces qu’ils peuvent utiliser pour le jeu, ceci présente également des terrains d’apprentissage supplémentaires et peut être une bonne expérience pour eux. Tout particulièrement parce qu’ils prennent ainsi plus de responsabilités et s’occupent plus de la technique.
  • Si l’institution ne possède pas d’appareils de jeu, les jeunes peuvent s’occuper eux-mêmes du financement (par ex. vente de gâteaux maison).
  • Vous trouverez des informations sur les jeux sur YouTube ou d’autres canaux. Par exemple avec le mot clé «How to play (titre du jeu)».
Partager ce contenu
share
Fondation Pro Juventute
Bureau Suisse romande
Place Chauderon 24
1003 Lausanne
Tél.: +41 21 622 08 17
Fax: +41 21 622 08 11
Ce site Internet utilise des cookies pour assurer aux visiteurs une expérience en ligne optimale. En utilisant notre site, vous acceptez notre déclaration de confidentialité.